Un petit Dahl de lentilles corail

Avec le retour de l’automne (ma saison préférée), j’ai eu envie de revenir sur des bons plats réconfortants et toujours très faciles à faire. Et puis la couleur du dahl, c’est un peu de saison, non ?

La photo parle d’elle-même, on est toujours pas sur une préparation de fête. D’ailleurs, rares sont les personnes qui me confient cette tâche!

Pour moi, la préparation doit être facile et rapide pour que je puisse profiter encore plus de ma famille! Mon loulou étant chez la nourrice toute la journée, il n’a qu’une envie quand il rentre : profiter et jouer avec ses parents. Alors difficile de lui refuser ces moments privilégiés.

Et puis d’après ce que j’ai pu entendre, un jour, il risque d’entrer dans un âge ingrat et nous n’auront, peut-être, même plus le droit d’entrer dans sa chambre (sauf pour ramasser le linge sale et ranger le propre) – Alors profitons-en!

La recette de dahl de lentilles corail que je te propose est un plat végétalien*. Tu ne le sais peut-être pas (je serais ravie de te l’apprendre^^) mais les repères nutritionnels du Programme National Nutrition Santé (PNNS)* ont été révisés pour la période 2017-2021. Le but étant de réduire les maladies chroniques. Et tu sais quoi ?! A ce jour, on mange beaucoup trop de viande!

Alors si tu souhaites connaitre les nouvelles recommandations, je t’invite à suivre ce lien :

PNNS 2017-2021 : Révision des repères nutritionnels pour les adultes

Végétalien * : Une petite définition rapide – un plat végétalien exclut tous les produits animaux, donc pas de viande animale, pas de produits laitiers animaux, pas d’oeuf et pas de miel. Pas de panique, l’alimentation végétalienne est très riche, on ne mange pas que de l’herbe! 

PNNS : Tu ne vois pas de quoi je parle ? Et si je te dis : » Pour votre santé évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé », « Les produits laitiers sont nos amis pour la vie », « Manger bouger », … C’est plus clair ? 🙂

 

Aller hop, la recette maintenant!

Les ingrédients! Et toujours pour 4 personnes s’il vous plait!

 

  • 250gr de lentilles corail
  • 4 carottes de taille moyenne
  • 1 oignon (ou ognon 😉 )
  • une briquette de crème de coco
  • 2 CS d’huile d’olive
  • 2 CS de pâte de curry (ça se trouve très facilement au rayon « produits du monde » de n’importe quel supermarché)
  • 2 CS de concentré de tomates
  • Sel et poivre
  • Eau

 

Marche à suivre pour une « bonne mixture »

 

Tout d’abord, on prépare le terrain pour être prêt au moment voulu : On cisèle et on réserve l’oignon, on coupe les carottes en petits dés et on les réserve.

On fait fondre l’huile d’olive dans une sauteuse. 

 

Lorsque l’huile est chaude, on fait suer l’oignon. On ne veut pas d’oignon doré, juste translucide. Cela permet d’enlever un maximum d’humidité et que ça devienne plus goûtu

On ajoute les dés de carottes.

 

Comme nous préférons les carottes mi-cuites (d’abord, ça donne du croquant à une préparation un peu « bouillasse » et en plus on en préserve beaucoup plus les nutriments et vitamines qu’une cuisson très importante). Néanmoins, si tu préfères les carottes fondantes, je te recommande d’ajouter de l’eau et de les laisser cuire un peu dans la sauteuse avant de passer à la suite … 😉

Et hop, on y met les lentilles! On mélange le tout. Par contre, on règle son feu en basse intensité, on ne veut pas griller les lentilles!

Sans trop s’attarder, on ajoute la crème de coco que l’on mélange immédiatement. Cela va éviter que tout ne colle au fond de la sauteuse. On additionne avec la pâte de curry et le concentré de tomates. Une fois encore : on mélange!

On n’oublie pas d’assaisonner de sel et de poivre – à ta convenance.

On complète la préparation en la recouvrant d’eau.

Non non, ce n’est pas le moment d’aller vaquer à tes occupations! Il va falloir rester à proximité et mélanger très régulièrement. Ca colle vite au fond!

Lorsque la préparation ressemble à une bonne patouille : on la goûte. Si les lentilles ne sont pas suffisamment cuites, on ajoute de l’eau – même principe que pour le rizotto – on réitère tant qu’elles ne sont pas prêtes à se laisser dévorer!

 

La parfaite association pour avoir un plat riche en protéines efficaces (= les huit acides aminés essentiels regroupés, comme pour la viande), je te recommande d’associer ce dahl à du riz (complet idéalement).

La saison des salades n’est pas terminée! Tu peux en rajouter quelques feuilles pour apporter un peu de fraîcheur et équilibrer ton repas

 

Bonne dégustation !